radio

Partagez | .
 

 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

lardon

avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 21
Localisation : Nord
Membre
Revenir en haut Aller en bas
22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   Jeu 24 Fév 2011 - 6:56

Vlà une interview pour le Quotidien. Bonne lecture !



Le longiligne jeune homme, portant gilet en laine et nœud papillon, joue la carte du décalage, entre une musique guillerette et des paroles assez sombres. Couronné à plusieurs reprises, ce natif de Bruxelles a déjà des allures d'évidence.




Entretien le journaliste Grégory Cimatti


Vous avez commencé avec le hip-hop, notamment en composant pour Kery James. Pourquoi n'avoir jamais sorti un album 100% rap?
Stromae : C'est en 2009 que j'ai décidé de prendre ce tournant-là, grâce à l'appui, notamment, de tout mon entourage. J'aime ici plutôt parler d'évolution que de changement musical. Car à force d'imiter, j'avais assez appris et je me suis dit qu'il était temps de faire quelque chose de différent, ou, en tout cas, quelque chose que peu jouent.

De toute façon, vous n'avez jamais été tendre avec la "communauté" du hip-hop...
Aujourd'hui, j'ai peut-être plus de mal avec ce terme "communauté". Peut-être qu'il faudrait tout simplement l'abandonner... Mais c'est vrai, j'ai tenu ce genre de discours, et j'étais même assez radical en critiquant le rap et ses clichés bling-bling. Désormais, les barrières sont tombées. Je me sens aussi bien jazz que soul, autant salsa que rap. J'ai même en moi des airs de rumba congolaise!

Comment êtes-vous venu vers l'électronique et, particulièrement, ce style Eurodance. Avec les bidouillages?
Mais le rap et l'électronique - en tout cas la dance - sont frère et sœur, sans jamais avoir pu s'encadrer. Ils se haïssent alors qu'ils ont les mêmes origines. Venir d'un style à un autre, ça ne se calcule pas. Ce sont les médias qui délimitent, catégorisent. Les artistes, eux, créent, sans se soucier des frontières.


En tant que bruxellois, vous chantez en français. N'avez-vous pas été tenté par l'anglais, surtout que votre tube, Alors on danse, a été diffusé un peu partout en Europe et dans le monde?
Pour ce morceau en particulier, oui. Mais finalement, ça ne s'est pas fait. Mais qui sait, un jour peut-être... Cela dit, il me faudra au moins dix ans d'immersion dans un pays anglophone pour réussir à composer des poèmes dans cette langue. Mais pourquoi pas.


Et en flamand...
(il rigole) C'est vrai que j'aurais plus tendance à m'orienter vers le flamand que l'anglais.


Surtout que Brel, qui est l'une de vos idoles, l'a fait!
Tout à fait. Je ne sais pas s'il a composé des chansons entières, mais plutôt des petits mots insérés ici et là dans les morceaux.


Vos paroles parlent souvent de désespoir. L'écriture, est-ce un exutoire?
Ça, c'est ma belgitude! Le principe, c'est de ne pas s'apitoyer sur son sort. On énumère les problèmes, on les cite, et voilà tout. C'est assez sensible dans Alors on danse, comme dans Te Quiero, où j'évoque un divorce annoncé, ou encore dans Dodo - le plus noir de l'album - sur fond de violences conjugales. C'est triste, mais ce genre de situations, malheureusement, on doit vivre avec. On n'a pas le choix.


Est-ce important le sens des textes, même sur une musique principalement faite pour danser?
Ma voix, sur la musique, ne doit pas être un boulet. Elle doit apporter quelque chose de supplémentaire, comme un rythme, et bien sûr, être porteuse d'un message. Je tiens ça de ma période hip-hop avec mon partenaire de l'époque, J.E.D.I. C'est lui qui m'a donné cette importance du fond.

Ça doit quand même vous faire rire en imaginant les gens danser sur des textes où l'on parle de crise, de dettes, de mort...
Si certaines personnes ne saisissent pas le message, tant pis, ou tant mieux! Ce n'est pas grave. J'ai fait une chanson à ce propos, d'ailleurs, Up Saw Liz, où je dis : "T'en as rien à foutre de ce que je dis". Je ne leur en veux pas. D'autres, au contraire, ne vont pas danser, et écouter les paroles. Le vrai sens de mon travail, c'est ça : être à cheval sur ces deux extrémités.

Si vous êtes autant sensible à votre entourage, à quand, alors, une chanson sur votre pays, qui a connu des moments plus "glorieux"?
À mes yeux, c'était trop attendu. On se dit : "Tiens, il vient de Bruxelles, alors il va faire une chanson sur la réconciliation de la Belgique"... Bon, j'avoue, j'avais pensé à une chanson qui s'intitulerait Made in Belgium, mais elle ne sera pas pour tout de suite!

Votre notoriété est arrivée soudainement. Quand ça vient aussi rapidement, est-ce que l'on prend peur?
Le plus inquiétant a été le succès d'Alors on danse. Fatalement, on entend des gens dire que Stromae va être un simple "one shot". Après, quand on se retrouve aux Transmusicales de Rennes, avec un petit single, devant un public d'une grande qualité d'écoute, on se sent soutenu. Mon but a toujours été de faire de la musique. Je ne suis pas l'homme d'un tube. Et je remercie ces personnes, organisateurs de festival ou autres, qui ne s'arrêtent pas aux a priori. Être populaire ne veut pas dire être vendu. Faire de la dance ne veut pas dire que c'est automatiquement mauvais.

Sur scène, c'est à un véritable one man show que vous vous livrez, en compagnie de deux musiciens automates aux allures de Dupond et Dupont. Pourquoi ce choix?
J'ai toujours voulu un concert minimaliste à la Kraftwerk. Et c'est le collectif Anti-VJ - par le biais de deux de ses représentants qui se charge avec brio de la scénographie. Eux vont à l'essentiel. Pas besoin d'explosions à l'américaine pour impressionner.

Au point que le chanteur Arno aime vous y rejoindre. Ça doit être sympa d'avoir un parrain comme lui...
C'est même la grande classe! Ayant, à l'époque, un répertoire assez limité, je l'ai contacté pour faire une reprise en electro de Putain Putain, c'est vach'ment bien, on est quand même tous des Européens... Je trouve cette phrase complètement folle. Ça déchire! Il a accepté et m'a même rejoint sur scène, donc, à deux reprises. Et plus si affinités. En tout cas, c'est quelqu'un de fin et d'ultrasubtil. Il est du genre à préférer arriver con pour en ressortir plus intelligent, plutôt que l'inverse. Un peu comme moi!

Pourquoi avoir intitulé votre album Cheese. Quel en est le message?
Ma philosophie n'est pas d'affirmer : "La vie, c'est mal, mais il faut sourire quand même." Je ne suis pas un donneur de leçons. Non, dans cet album, je dis : "On sourit, que l'on soit joyeux ou triste." J'appelle ça de la diplomatie et heureusement que cela existe. Sinon, ce serait le bordel. Et une vie sans problème, ça n'en est pas vraiment une...

Vous avez reçu pas mal de prix dernièrement. Une Victoire de la musique, la récompense honorifique de Bruxellois de l'année 2010 dans la section culture et, plus récemment, le Ultratop Dowload Awards, attribué à l'artiste le plus téléchargé en Belgique. Qu'est-ce que cela vous évoque?
Disons que moi, avant Alors on danse, je n'avais jamais vendu de disque. N'ayant pas connu l'âge d'or de l'industrie musicale, je n'ai pas ressenti les effets de la crise. Alors vendre 1 700 000 singles sur le net, je trouvais ça inattendu, même inimaginable! Le débat du téléchargement légal ou pas, je le subirai peut-être plus tard. Mais c'est clair, j'ai du mal à me situer, ayant moi même grandi avec la musique gratuite.

Pour conclure, Stromae signifie maestro en verlan. Vous êtes quel type de maestro?
Je suis un maestro à deux balles. Moi, mes musiciens, ils sont dans mon ordinateur, alors imaginez... C'est comme le nom de mon label : Mosaert. Il y a un peu de prétention derrière tout ça, mais beaucoup de dérision aussi. Et on va continuer à trouver des anagrammes. C'est un jeu rigolo!



http://www.lequotidien.lu/culture/20435.html
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=1372381218

Invité

Revenir en haut Aller en bas
Re: 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   Jeu 24 Fév 2011 - 7:44

Merci pour cet article

lardon

avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 21
Localisation : Nord
Membre
Revenir en haut Aller en bas
Re: 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   Jeu 24 Fév 2011 - 9:17

Pas de quoi ;D


~ Lille 15 avril 2011~
~ Dunkerque 06 juillet 2011~

┌─┐..─┐
..│▒│ /▒/
..│▒│/▒/ *Peace or Violence*
..│▒ /▒/─┬─┐
..│▒│▒▒▒│▒│
┌┴─┴─┐-┘─┘
│▒┌──┘▒▒▒│
└┐▒▒▒▒▒▒┌┘ Stromae is the Best !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=1372381218

topmick

avatar
Messages : 2841
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29
Localisation : CAEN
Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Re: 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   Jeu 24 Fév 2011 - 20:06

Merci beaucoup pour article


Le guide du forum ICI

les concerts ou je serais présent:
- Bruxelles: 16 Novembre 2014
-Bercy Paris: 17 novembre 2014
concert passé:
- Goom celebration le 18 JUIN 2010
-Victoires de la musique le 1 er Mars 2011
-Bataclan le 2 mars 2011
-Olympia le 3 novembre 2011
- Zenith Caen : 15 Mars 2014
- Beauregard: 3 Juillet 2014


Stromaeometre : Facebook / Twitter
Forum Officiel :Facebook / Twitter
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.stromae-forumofficiel.fr

lardon

avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 21
Localisation : Nord
Membre
Revenir en haut Aller en bas
Re: 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   Ven 25 Fév 2011 - 3:39

Pas de quoi !!! ;D


~ Lille 15 avril 2011~
~ Dunkerque 06 juillet 2011~

┌─┐..─┐
..│▒│ /▒/
..│▒│/▒/ *Peace or Violence*
..│▒ /▒/─┬─┐
..│▒│▒▒▒│▒│
┌┴─┴─┐-┘─┘
│▒┌──┘▒▒▒│
└┐▒▒▒▒▒▒┌┘ Stromae is the Best !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=1372381218

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Re: 22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»   

 

22/02/11: Stromae: «Je suis un maestro à deux balles»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 28/08/13 Interview metronews: Stromae : "Je suis un artisan"
» Je suis le Sosie de Stromae...
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» Saké (Zakariens) - REPORTAGE "Je suis de Retour"
» Je suis en forme lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STROMAE - SON FORUM OFFICIEL  :: STROMAE :: Presse :: Sur Internet :: Archives :: Archives 2013-2014-

Sitemap

Partenaires

BoosterForum.com : Echange de clics !
Les dernières places pour Stromae sont chez RocketTicket
Les dernières places chez Rocket Ticket

Les groupes

Legend

Copyright 2014. Tout droit réservé. Thème créé par synchronizer-design.com